Les hommes qui ont fait avancer la science



ÆPINUS (Franz Ulrich Théodor HOCH, dit)
Physicien et médecin allemand (1724-1802). Il se rendit célèbre par ses recherches en électrostatique et magnétisme.







AMONTONS Guillaume (1663-1705)
Physicien français, né à Paris. Il perfectionna la construction des thermomètres.





AMPERE (André)

Mathématicien et physicien français (1775-1836). Il inventa le galvanomètre, le télégraphe électrique et, avec Arago, l'électroaimant. Il contribua aux bases de l'électrodynamique par ses études des actions réciproques des courants et des aimants et des courants entre eux.





ANAXAGORE de Clazomènes (vers 500-428)
Astronome et philosophe grec. Né à Clazomènes (près de Izmir en Turquie), Anaxagore fut le premier philosophe à s'établir (vers 480) à Athènes, qui deviendra un centre florissant de philosophie. Il eut parmi ses élèves Périclès, Euripide et sans doute Socrate. Au terme d'une trentaine d'années d'enseignement à Athènes, Anaxagore fut condamné pour impiété, ayant soutenu que le soleil était une pierre chaude et que la lune était constituée de terre. Il retourna en Asie Mineure et s'établit à Lampsaque, une colonie de Milet, où il mourut.





ARAGO (François)
Astronome et physicien français (1786-1853). Il effectua de nombreux travaux sur l'électromagnétisme, la polarisation de la lumière et la vitesse du son.





ARCHIMEDE

Mathématicien grec (287 - 212 A.C.) Elève d'Euclide, il fut tout à la fois ingénieur et mathématicien. On lui doit la découverte de nombreuses notions fondamentales de statique des corps. Il établit la loi de l'hydrostatique (poussée d'Archimède), en utilisant la notion de centre de gravité. Il découvrit également la loi de composition des forces et explicita mathématiquement l'effet de levier (les poids équilibrant une balance sont inversement proportionels aux distances du point d'application de ces forces au point fixe). On lui attribue de plus l'invention de la vis sans fin (vis dont le filet engrène avec une roue dentée à taille hélicoïdale, lui imprimant un mouvement de rotation autour d'un axe perpendiculaire) et de la vis hydraulique ou vis d'Archimède, formée d'un tronc creusé de rainures en formes d'hélice, qui permet d'élever de l'eau à l'intérieur d'un cylindre creux. En mathématique, il approcha le nombre p en encadrant l'aire d'un cercle par celle de polygones réguliers inscrits et exinscrits (d'aires respectivement inférieures et supérieures à celle du cercle). Par des méthodes analogues d'encadrement (quadrature par "exhaustion"), il calcula les aires et volumes de nombreuses figures géométriques, (notamment l'aire comprise entre un arc de parabole et la corde le délimitant). Il définit également la notion de tangente pour une spirale, préfigurant le développement du calcul infinitésimal (c'est à dire différentiel et intégral). Il résolut certaines équations du troisième degré et calcula la somme de certaines séries.





ARISTOTE

philosophe grec (384-322 av. J.C.), précepteur célèbre d'Alexandre le Grand. A l'origine du thomisme et de la scolastique. Fondateur de la logique formelle (Organon)
Pour en savoir plus....





AVOGADRO Amedeo (di Quaregna e Cerreto, comte)
Chimiste italien (1776-1856) Après l'observation faite par Humboldt et Gay-Lussac de l'existence de rapports constants entre les quantités de gaz se combinant au cours des réactions chimiques, il émit l'hypothèse selon laquelle, à température et pression fixées, des volumes donnés de gaz contiennent le même nombre d'entités corpusculaires qu'il appela molécules (1811, loi d'Avogadro). Cette hypothèse qui fut développée en particulier par Cannizzaro, servit de base à la théorie atomique (V. atome, Dalton, Prout) et contribua au progrès de la chimie. Il s'intéressa également aux lois de dilatation des gaz.





BACON (Roger)

Philosophe et savant anglais (1220-1292). Curieux de tout, il célèbra la science expérimentale comme la maîtresse de toutes les sciences.





BAEKELAND Léo
Leo Baekeland, (né à Gand le 14 novembre 1863 - mort à Beacon (Etas-Unis), le 23 février 1944) est un chimiste belge, inventeur de la bakélite. Il figure dans la liste des 20 grands esprits de ce siècle, établie par le magazine américain "Time". Dans cette sélection (parue le 29 mars 1999) figurent aussi Albert Einstein (physicien) , Sigmund Freud (psychanalyste), les frères Wright (aviateurs), Ludwig Wittgenstein (philosophe), Edwin Hubble (astronome), John Maynard Keynes (économiste), Rachel Carson (spécialiste de l'environnement), Jean Piaget (pédo-psychologue), ou encore Tim Berners-Lee (créateur de réseaux pour le web).





BAUME (Antoine)
Pharmacien et chimiste français (1728-1804). Il inventa l'aréomètre qui porte son nom.





BECQUEREL Antoine (1788-1878)

Phisicien français né à Chatillon-Coligny. Auteur de travaux sur les piles, l'électrochimie, la télégraphie.
Son fils Edmond (1820-1891) imagina la spectrographie et son petit-fils Henri (1852-1908) découvrit la radio-activité en 1896. Prix Nobel en 1903.





BELL Alexander Graham (1847-1922)

Physicien américain né à Edimbourg. Inventeur du téléphone en 1876.





BRAHE (Tycho)
Astronome danois (1546-1601). Ses observations précises de la planète Mars permirent à Képler d'énoncer ses fameuses lois.





BUNSEN (Robert)
Chimiste et physicien allemand (1811-1899). Il inventa le brûleur à gaz qui porte son nom. En créant, avec Kirchoff l'analyse spectrale, il découvrit que les raies du spectre sont caractéristiques des éléments chimiques.





CAGNIARD-LATOUR (Charles)
Physicien français (1777-1859). Il inventa la sirène en 1819 et étudia les vibrations sonores dans les liquides.





CARLISLE (Sir Anthony)
Chirurgien et physiologiste anglais (1768-1840). Il découvrit, en 1800, avec Nicholson, la décomposition de l'eau par le courant électrique.





CARNOT (Nicolas Léonard Sadi)
Physicien français (1796-1832). Il énonça un des deux principes de la thermodynamique.





CELSIUS Anders
Physicien suédois (1701-1744) On lui doit l'échelle thermométrique qui porte son nom, établie sur la connaissance précise des points de solidification et d'ébullition de l'eau, ainsi que de l'influence de la pression atmosphérique sur ces points. Il s'intéressa également au champ magnétique terrestre, remarquant que les aurores polaires sont liées à ses variations.





de CISTERNAY DUFAY
Charles-François de Cisternay Dufay (1698-1739), savant et officier d'infantrie, découvre en 1733, poursuivant les expériences de Stephen Gray, l'existence de deux fluides électriques qu'il nomme : électricité «vitrée» et électricité «résineuse». Il montre que l'électricité produite par deux morceaux de substances vitrées (verre), ou produite par deux morceaux de substances résineuses (ambre), se repoussent. De plus, il observe un mouvement d'attirance électrique dans le cas où un fluide vitreux et un fluide résineux sont placés l'un contre l'autre. Nollet se base sur ces observations pour établir sa propre théorie des effluences et affluences électriques simultanées (source :http://www.stewart-museum.org/Nollet/chrono1.html)
Voir les trés belles page de Pierre DESSAPT





CLAUDE George (1870-1960)
Ingénieur, physicien et chimiste français. Il est à l'origine de plusieurs découvertes d'intérêt fondamental pour l'industrie et l'économie modernes. On lui doit entre autres une méthode rendant possible le transport de l'acétylène (1897), un procédé de liquéfaction de l'air, à rendement élevé, en vue de la préparation d'oxygène liquide (1902), l'invention de l'éclairage au néon (1910), l'emploi du carbone poreux pour l'obtention de vides poussés (1913), la découverte, avec d'Arsonval, des explosifs à l'air liquide (1913), un procédé de synthèse de l'ammoniac à très haute pression (1917). Ses travaux théoriques et expérimentaux sur l'exploitation de l'énergie thermique des océans (1926-1944) et de l'énergie géothermique, par pompage d'eau à grande profondeur (1952), présentent un intérêt majeur. Il préconisa, sans succès, dès 1910, l'utilisation aujourd'hui prépondérante de l'oxygène liquide en sidérurgie. Son rôle de conseiller scientifique du gouvernement de Vichy lui valut d'être radié de l'Académie des sciences et incarcéré de 1945 à 1949





COOLIDGE William David
Physicien et chimiste américain né à Hudson Massachusetts le 23 octobre 1873 et mort le 4 février 1975 à Schenectady, Etat de New-York.
En 1908, il met au point un procédé de réalisation de filaments de tungstène pour lampes électriques (Brevet 1,082,933 déposé en 1913).
En 1913, il invente le tube à rayons X à cathode chaude universellement utilisé depuis lors.





COPERNIC (Nicolas)

Astronome polonais (1473-1543). Il bouleversa les données de l'astronomie en montrant que les planètes tournaient autour du soleil en tournant sur elles-mêmes. Galilée vérifia sa théorie en 1610.
Pour en savoir plus....





COULOMB (Charles de)
Physicien français (1736-1806). il découvrit en 1785 la loi fondamentale sur les actions électrostatiques et magnétiques.





CROOKES William (Sir)
Chimiste et physicien anglais (1832-1919) En étudiant la lumière émise par un minerai de sélénium chauffé, il observa une raie verte inconnue, découvrant ainsi le thallium (1861) grâce à l'analyse spectrale. Il inventa le radiomètre de Crookes (1875), enceinte contenant des ailettes noircies sur un côté qui tournent lorsqu'il est exposé à la lumière, sous l'effet de l'échauffement.
Il étudia les décharges électriques produites dans les gaz raréfiés grâce aux tubes de Crookes, tubes de verre à cathode froide dans lequel un vide est pratiqué. Il montra que les "rayons cathodiques" qui se manifestaient dans ces tubes sont déviés par le champ magnétique.





DAVY (Sir Humphry)
Chimiste et physicien anglais (1778-1829). Il effectua de nombreux travaux sur l'électrolyse et découvrit le phénomène de l'arc électrique.





DEMOCRITE (VERS 460 - VERS 370)
Grec, philosophe et érudit.
Pour en savoir plus....





DESCARTES René

Mathématicien et Philosophe français (1596-1650) Ses travaux en mathématique permirent des progrès scientifiques considérables. De plus, il est considéré comme le père de la méthode scientifique moderne, fondée sur le doute scientifique et le rationnalisme, qu'il exposa dans son Discours de la Méthode (1637).
Pour en savoir plus....





DU FAY (Charles François de CISTERNAY)
Physicien français (1698-1739). Il découvrit l'existence de deux types d'électrisation, "résineuse" et "vitrée". Il étudia les phénomènes d'attraction et de répulsion électrostatiques ainsi que la transmission des charges dans les conducteurs.





EDISON (Thomas Alva)
Inventeur américain (1847-1931). Ses plus célèbres inventions sont le phonographe en 1877 et la lampe à incandescence vers 1878. En 1883, il découvrit l'émission d'électrons par des métaux incandescents.





EINSTEIN Albert

Physicien allemand naturalisé américain (1879-1955) Il s'intéressa à de nombreux aspects de la physique théorique, apportant en particulier une confirmation à la conception particulaire de la lumière. Son nom reste attaché aux théories de la relativité restreinte et de la relativité générale, dont il est le père.
Pour en savoir plus...





EMPEDOCLE (vers 490- vers 430)


Grec, philosophe et érudit.





EPICURE (341 - 270)
Philosophe grec né à Samos. Le plaisir est le souverain bien, mais dans la culture de l'esprit et la pratique de la vertu (doctrine épicurienne).





ERATOSTHENE (vers -284 vers-292)
Eratotosthène
Mathématicien, astronome et philosophe grec de l'école d'Alexandrie.Il mesura le méridien terrestre et l'obliquité de l'écliptique.





EUCLIDE
Euclide
Mathématicien grec du IIIe siècle (AV. JC) Dans les Eléments, il énonce les postulats sur lesquels se fonde selon lui, la géométrie plane et la géométrie dans l'espace, mettant ainsi en oeuvre l'une des premières démarches axiomatiques de l'histoire des mathématiques. Il s'intéressa aux problèmes de construction géométrique, approchant l'aire de cercles par celui de polygones, et dénombrant cinq polyèdres réguliers. En arithmétique, il montra que si un nombre premier divise un produit de nombre entiers, alors il divise l'un des deux nombres. On lui attribue la démonstration par l'absurde de la non finitude de la suite des nombres premiers ainsi que la décomposition en facteurs premiers : tout nombre entier se décompose (de façon unique) en produit de puissances de nombres premiers. Il s'intéressa également aux irrationnels les plus simples, parmi lesquels la racine carrée de deux, obtenue comme carré de la diagonale d'un carré de coté égal à l'unité.
<"a href="http://chronomath.irem.univ-mrs.fr/chronomath/Euclide.html">Pour en savoir plus....






EULER Leonhard

Mathématicien suisse (1707-1783) Grand mathématicien du XVIIIème siècle, il aborda tous les domaines des mathématiques de son temps, ainsi que la mécanique céleste, la physique, notamment l'hydrodynamique. Il fit la synthèse des travaux de ses prédécesseurs dans le domaine du calcul infinitésimal (différentiel et intégral), essayant de lui donner des assises arithmétiques et algébriques, et non plus seulement géométriques. Il donna naissance au calcul des variations (1744), en étudiant les problèmes d'extréma, grâce à l'équation d'Euler.
Pour en savoir plus....





FARADAY (Michael)

Physicien et chimiste anglais (1791-1867). Il mit en évidence l'induction électromagnétique (1831), énonça les lois de l'électrolyse et étudia l'électrostatique.
Pour en savoir plus...





FAHRENHEIT Daniel
Physicien allemand (1686-1736) Il inventa des aréomètres (appareils de mesure de la densité) et conçut le premier thermomètre à mercure (1714). Il attacha son nom à la première échelle thermométrique empirique, après avoir mesuré la température d'ébullition de nombreux liquides. Echelle thermométrique reliée à l'échelle de Celsius par la correspondance suivante : 0 °C correspond à 32 °F et 100°C à 212 °F, soit TF = 9/5TC +32.





FERMI Enrico (1901-1954)

Physicien italien, né à Rome. Il préconisa l'emploi des neutrons pour la désintégration des atomes. Prix Nobel en 1938.





FIZEAU Hippolyte
Physicien français (1819-1896) On lui doit les premières expériences de mesure de la vitesse de la lumière effectuées en dehors de l'astronomie. L'une d'elle utilise la méthode de la roue dentée (1849). Le principe est le suivant : la lumière passe par des creux situés sur une roue tournant à une vitesse angulaire suffisamment rapide pour que le faisceau lumineux réfléchi à grande distance de la roue retombe sur la dent consécutive au creux. On déduit la vitesse de la lumière de la distance franchie et de la vitesse de rotation de la roue.
Il étendit l'effet découvert par Doppler à l'optique et l'appliqua en astronomie à la mesures de vitesses.





Lee DE FOREST (1873-1961)
Ce radiotechnicien américain est l'inventeur de l'audion, appellé plus tard Triode ou tout simplement lampe.





FORTIN (Jean Nicolas)
Mécanicien français (1750-1831). Il inventa le baromètre transportable qui porte son nom et perfectionna de nombreux appareils de physique.





FOUCAULT Léon, Physicien français (1819-1868)
Il s'intéressa à l'astronomie, introduisant avec Biot l'usage de la photographie, et celle de miroirs paraboliques dans les télescopes, afin de supprimer l'aberration de sphéricité.
En optique, on lui doit l'invention du prisme à réflexion totale. Il imagina avec Fizeau une expérience de mesure de la célérité de la lumière (1862), grâce à une méthode utilisant la réflexion sur des miroirs tournants (on déduit la vitesse de la lumière de la déviation du point image due à la rotation du miroir entre deux réflexions successives).
Il inventa le pendule de Foucault (1851), pendule de grande dimension oscillant avec une faible amplitude, dont il montra que le plan d'oscillation reste fixe dans un référentiel galiléen.





FRAUNHOFER (Joseph VON)
Opticien et physicien allemand (1787-1826). Il inventa le spectroscope qui lui permit de repérer en 1814 les raies du spectre solaire.





FRANKLIN Benjamin

Physicien (et homme politique) américain (1706-1790) Il s'intéressa avant Faraday aux propriétés des isolants dans ses travaux sur l'électricité. Il comprit grâce à l'usage d'un cerf-volant que l'électricité statique présente dans les nuages était à l'origine de la foudre. L'analogie entre l'éclair accompagnant la foudre et l'étincelle apparaissant dans la bouteille de Leyde avait du reste déjà été relevée en 1708 par William Wall, un médecin anglais. Franklin fit l'invention du paratonnerre ou plutôt du parafoudre (1752). L'électromagnétisme montrera que son fonctionnement est dû au "pouvoir des pointes" (le champ électrique est plus important à l'abord de conducteurs à formes pointues). C'est lui qui définit le premier le sens conventionnel du courant électrique (opposé à celui des électrons qui seront découverts bien plus tard). Il inventa également un calorifère et les lunettes à deux foyers pour améliorer la vision de près et de loin.





FRESNEL (Augustin)
Physicien français (1788-1827). Il inventa des dispositifs donnant des interférences lumineuses dont il fera l'étude théorique. Il inventa aussi les lentilles pour phares.





GALILEE ( Galileo GALILEI, dit)

Physicien et astronome italien (1564-1642). Il établit les lois de la chute des corps grâce à son plan incliné. Il construisit l'un des premiers microscopes et réalisa en 1609 la fameuse lunette qui porte son nom et avec laquelle il fit de fructueuses observations.
<
Pour en savoir plus....





GALVANI (Luigi)
Physicien et médecin italien (1737-1798). Il attribua le phénomène de contraction de la cuisse d'une grenouille sous l'effet d'un métal à une forme d'électricité animale. Les débats passionnés entre lui et volta permirent à ce dernier de découvrir le phénomène de la pile électrique.





GASSENDI Pierre (1592- 1655 )

Né à Champtercier près de Digne, Gassendi fait d'abord des études de théologie et de philosophie à Digne et à Aix puis devient, en 1614, docteur en Théologie de l'Université d'Avignon. Il devient prêtre en 1616 et enseigne la philosophie à Aix jusqu'en 1622. A partir de 1641, il enseigne les mathématiques et l'astronomie au Collège royal à Paris.





GAULARD Lucien
Lucien Gaulard (Français 1850-1888) - 1884: invente le transformateur à courant alternatif.





GAUSS (Carl Friedrich)
Mathématicien et physicien allemand (1777-1855). Il s'intéressa à de nombreux domaines de la science et notamment en physique au magnétisme et à l'optique.
Pour en savoir plus....





GAY-LUSSAC (Louis Joseph)
Physicien français (1778-1850). Il énonça les lois de la dilatation des gaz et la loi volumétrique des combinaisons chimiques gazeuses.





GILBERT (William)
Médecin et physicien anglais (1544-1603). Il créa le premier électroscope et distingua les isolants des conducteurs. Il découvrit l'aimantation par influence, l'inclinaison magnétique...





GRAMME Zénobe

Inventeur belge (1826-1901) Il inventa la dynamo, génératrice de courant comportant un anneau de fer doux sur lequel des spires sont bobinées, l'ensemble tournant autour d'un axe dans le champ créé par un électroaimant. Cette machine était réversible, pouvant également fonctionner en moteur. Il construisit les premiers alternateurs industriels (1869), permettant de produire de l'électricité à partir d'énergie mécanique, ainsi que des moteurs électriques.





GRAVESANDE (William Jacob S')
Physicien néerlandais (1688-1742). Il imagina l'anneau qui porte son nom pour étudier la dilatation cubique des solides.





GRAY Stephen (1670-1736)
Physicien britannique découvre l'électrisation par influence et développe les notions de conducteur et isolant.





GUERICKE (Otto VON)
Physicien allemand (1602-1686) né à Magdebourg. Il inventa en 1650 une machine pneumatique pour faire le vide, il mit en évidence la pression atmosphérique grâce à la célèbre expérience des hémisphères de Magdebourg en 1654. Il inventa aussi la première machine électrostatique.





HAWKSBEE
Les lueurs produites dans la boule de verre de Hawksbee étaient dues à des décharges électriques se produisant entre deux points de sa surface. En fait, le vide n'était pas parfait dans la boule, où il restait un peu d'air raréfié. Les décharges dans les gaz raréfiés sont aujourd'hui utilisées pour l'éclairage. Selon le gaz utilisé dans un tube, on obtient des couleurs différentes: orange avec les lampes à vapeur de sodium (éclairage routier), bleutée avec les lampes à vapeur de mercure (source :http://fr.encyclopedia.yahoo.com/articles/kh/kh_655_p0.html )
Pour en savoir plus...





HELMHOLTZ
Par son intelligence et par l’ampleur de ses découvertes, Hermann von Helmholtz (1821-1894) a doublement régné sur les sciences naturelles de son temps. Sa première grande réalisation date de ses vingt-six ans : en 1847, il formule le principe de la conservation de l’énergie. Il montre aussi de grands talents pour les applications pratiques en inventant l’ophtalmoscope. Quant à sa Théorie des sensations sonores (1862), elle analyse les combinaisons de son, définit les coloris des timbres instrumentaux et se hasarde même à formuler un système de l’harmonie (Source: http://www.colorsystem.com/projekte/fr/20helf.htm)
Pour en savoir plus...





HENRY Joseph (1797-1878)
Physicien américain né à Albany. Il découvrit l'auto-induction.
Pour en savoir plus....





HERON d'Alexandrie (1er s. ap JC)
Mathématicien et physicien grec. Plusieurs instruments de mesure. Loi de la réflexion de la lumière. Il donna les volumes des cônes, pyramides et autres figures géométriques. Il s'intéressa également en algèbre à l'approximation de racines carrées.





Heinrich HERTZ
Physicien allemand (1857-1894) ? N2 0 Hambourg. Il a découvert les ondes dites hertziennes.
Il fut le premier à produire des ondes stationnaires, grâce à un résonateur et un oscillateur électriques de sa conception (1888). Il découvrit également l'effet photoélectrique, en constatant que l'éclairement par une lumière ultra-violette diminue la différence de potentiel minimale nécessaire à l'apparition d'une étincelle entre deux électrodes.





HOPE (Thomas Charles VAN)
Chimiste écossais (1766-1844). Il montra en 1805 que la densité de l'eau est maximale à 4° C.





HUYGHENS (Christiaan)
Physicien, mathématicien et astronome néerlandais (1629-1695). En astronomie, il découvrit notamment l'anneau de Saturne. En physique, il étudia la théorie ondulatoire de la lumière.





INGENHOUSZ (Jan)
Médecin et botaniste néerlandais, puis britannique (1730-1799). C'est en 1789 qu'il présenta sa célèbre expérience sur la conductibilité thermique des métaux.





JENKINS Charles F.(1867-1934)
Un des chercheurs les plus connus en ce qui a trait à la télévision mécanique. Lors d'une convention de la Society of Motion Picture Engineers qui se tenait à Toronto en mai 1920, Jenkins présenta ses «anneaux prismatiques» qui devaient remplacer l'obturateur d'un projecteur de cinéma. Cette invention contribua à réaliser sa première diffusion en radiovision. Jenkins prétendait avoir transmis les premières images d'une silhouette en mouvement le 14 juin 1923, mais la première démonstration publique de ces images n'eut lieu qu'en juin 1925.





JOULE James (1818-1889)
Physicien anglais, né à Salford. Il étudia la chaleur dégagée par les courants électriques dans les conducteurs et détermina l'équivalent mécanique de la calorie.





KELVIN (Lord) ou SIR WILLIAM THOMSON.

Physicien et ingénieur anglais (1824-1907)
Il contribua à l'essor de la thermodynamique et à celui de l'électricité, se penchant à la fois sur la théorie et sur les applications pratiques. Il poursuivit les travaux de Joule et appliqua les principes de la thermodynamique à l'explication des effets thermoélectriques (1851). Il découvrit l'effet Joule-Thomson, et, s'intéressant à la notion d'énergie, il définit l'énergie cinétique. Il inventa la pompe à chaleur (1852), application du principe de Carnot permettant d'extraire de la chaleur à une source froide, grâce à un cycle thermodynamique. Il donna une définition de la température qui repose sur des principes thermodynamiques (échelle des températures absolues ou échelle de Kelvin) et prédit que l'énergie cinétique des molécules au zéro absolu est nulle.





KEPLER (Johannes), astronome allemand (1571-1630)

Ses recherches l'amenèrent à énoncer les lois qui l'ont immortalisé et d'où Newton sut dégager le principe de l'attraction universelle.
Pour en savoir plus....





KIRCHOFF (Gustav Robert)

Physicien allemand (1824-1887). Il inventa le spectroscope à l'aide duquel il développa, avec Bunsen, l'analyse spectrale.





Ewald Georg von KLEIST (1700-1748)
Doyen de la cathédrale de Cammin en Poméranie (actuellement Kamien Pomorski en Pologne), co-découvreur du condensateur (bouteille de Leyde).





LAVOISIER (Antoine Laurent de)
Chimiste français (1743-1794). Il énonça la loi de conservation de la masse, indiqua la composition de l'air (1777), de l'eau et du gaz carbonique, établit le rôle de l'oxygène dans les combustions. Il est un des créateurs de la chimie moderne.





LENARD Philipp (1862-1947)
Physicien allemand né à Presbourg, prix Nobel en 1905 pour ses travaux sur les rayons cathodiques.





LEUCIPPE (v. 460 av. J.-C.-v. 370 av J.-C.)

Philosophe grec né probablement à Abdère. On dispose de peu d'éléments fiables sur sa vie et aucun de ses écrits n'est parvenu jusqu'à nous. Leucippe passe néanmoins pour l'initiateur de la théorie atomiste, développée successivement par Démocrite, Épicure et Lucrèce, ses disciples. Selon les premiers philosophes atomistes, la matière est constituée de particules identiques et indivisibles appelées atomes.
Source : Encyclopédie Microsoft Encarta® 99





LODGE Olivier Joseph (1851-1940)
Physicien britannique né à Penkhall près de Stoke on Trent (Staffordshire) en 1851, mort à Lake près de Salisbury en 1940.
Pour en savoir plus....





MARCONI Guglielmo (1874-1937)
Physicien et inventeur italien né à Mazabotta près de Bologne le 24 avril 1874 et mort à Rome le 20 juillet 1937.
Pour en savoir plus....





MARIOTTE Edme
Physicien français (1620-1684) Il s'intéressa à la compressibilité de l'air (1676), énonçant très clairement la découverte faite indépendamment par Boyle de la loi dite de Boyle-Mariotte. En théorie de l'élasticité, il est le premier à utiliser le critère de la déformation maximale, pour estimer la charge que peut endurer un matériau avant de perdre ses propriétés d'élasticité.





MASSON (Antoine)
Physicien français (1806-1860). Il construisit la première bobine d'induction qui a conservé à tort le nom de Ruhmkorff qui n'en était que le réalisateur. En 1854 il étudia les vibrations des fluides.





MAXWELL (James Clerk)

Physicien anglais (1831-1879). Il est l'auteur de la théorie électromagnétique de la lumière (1865).





MELLONI (Macédonio)
Physicien italien (1798-1854). Il inventa avec Nobili la pile thermoélectrique pour étudier la chaleur rayonnante.





MICHELSON Albert (1852-1931)
Phisicien américain né stzelno (Pologne) Auteur de recherche sur la vitesse de la lumière, qui sont à l'origine de la théorie d'Einstein sur la relativité.





Samuel MORSE (1781-1872)

Peintre et physicien né à Charlestown Massachusetts, mort à New-York. Au cours de la traversée, sur le bateau du retour, vers le 20octobre 1832, il rencontre le Docteur JACKSON qui lui montre une pile et un électro-aimant qu'il ramène de PARIS. Il est ainsi informé des travaux d'Ampère.
Il imagine alors d'appliquer les découvertes d'Ampère à un dispositif qui, après de nombreuses années d'efforts, deviendra le télégraphe électrique. L'année suivante, il dépose une notification juridique au bureau des brevets de Washington.
Il suggère en 1839 l'emploi de son télégraphe pour la mesure des longitudes. Il est vraisemblable que l'alphabet conventionnel qui porte son nom ait été inventé, l'année précédente, par Alfred Lewis VAIL (1807-1859), un de ses collaborateurs . MORSE obtient enfin un brevet en 1840 pour son télégraphe. C'est en vain qu'il tentera d'obtenir des brevets européens pour son appareil. En 1842, il construit la première ligne télégraphique sous-marine reliant les deux rives du port de New-York.
En 1843, le Congrès des États-Unis lui alloue trente mille dollars pour la construction d'une ligne télégraphique expérimentale entre Washington (district de Columbia) et Baltimore (Maryland). Cette première ligne sera essayée le 24 mai 1844. MORSE fut, par la suite, impliqué dans de nombreuses querelles d'antériorité, mais les tribunaux penchèrent en sa faveur.
Plus tard, il fit des expériences sur la télégraphie par câble sous-marin de grande longueur. Le premier câble transatlantique sera posé en 1866. Morse est enterré au Green-Wood Cemetery de Brooklyn, New-York.
Sources : Le Dictionnaire des Inventeurs et des Inventions LAROUSSE





MUSSCHENBROEK (Van Petrus)
Physicien hollandais né à Leyde (1692-1761). Professeur dans sa ville natale, il recherchait si l'eau pouvait conserver l'électricité, quand un de ses assistants reçut une violente décharge qui donna naissance à la fameuse bouteille de Leyde en 1745.





NEMORARIUS
ou Jordanus Nemorarius , dit aussi Jordanus Teutonicus (v. 1180 — 1237). Mathématicien d'origine allemande, qui fut général des dominicains (1222-1237). Dans ses traités d'arithmétique, il utilisa pour la première fois des lettres pour symboliser des nombres arbitraires, sans toutefois aboutir à un véritable calcul littéral. Outre des traités de géométrie, contenant des propositions intéressantes sur la duplication du cube et sur la trisection de l'angle, Jordanus Saxo composa un traité de physique (Des poids) et énonça dans des écrits sur l'astronomie de Ptolémée le théorème fondamental de la projection stéréographique. (Source : http://fr.encyclopedia.yahoo.com/articles/j/j0000827_p0.html )





NEWCOMEN Thomas
Mécanicien anglais (1663-1729) Suite aux réalisations de Papin et Savery, il inventa une machine à vapeur faisant fonctionner une pompe (1705). La vapeur introduite dans le cylindre et provoquant le mouvement du piston était condensée dans le cylindre.





NEWTON (sir Isaac)

Physicien et mathématicien anglais (1642-1727). Il fit deux découvertes fondamentales : la gravitation universelle et la nature de la lumière blanche.
Pour en savoir plus...
Et plus....





NIER
Alfred Nier, physicien américain (1911-1994). Il a donné son nom a un cratère de la planète Mars. En 1935, Alfred Nier fait progresser les méthodes radiochronologiques en se servant de la notion d'isoe. Trois chaînes radioactives (uranium 238/plomb 206, uranium 235/plomb 207 et thorium 232/plomb 280) permettent de réaliser des datations ainsi que le rapport plomb 206/plomb 207 qui est lui aussi fonction du temps. Nier trouve pour les plus vieux échantillons de roche des âges de 2 570 Ma.(Source : http://www.ens-lyon.fr/Planet-Terre/Infosciences/Geodynamique/Origine-Age/Datation/histoireage.htm)





NOBILI (Léopoldo)
Physicien italien (1787-1835). Il inventa le système "astatique" qui permit d'obtenir des galvanomètres très sensibles. Il inventa une pile thermoélectrique en 1830 avec laquelle il étudia, avec Melloni, le rayonnement infrarouge.





NOLLET (abbé Jean Antoine)
Physicien français (1700-1770). Il inaugura un enseignement de la physique expérimentale (cf. bibliographie). Il inventa le premier électroscope puis l'électroscope à feuilles d'or.





NICHOLSON (William)
Physicien et chimiste anglais (1753-1815). Il découvrit avec Carlisle, l'électrolyse de l'eau et inventa un aréomètre.





OERSTED (Christian)
Physicien danois (1777-1851).

Il découvrit l'existence du champ magnétique créé par les courants (1820). Il étudia aussi la compression des solides et des liquides.





OHM (Georg)
Physicien allemand (1789-1854). Il énonça en 1827, les lois fondamentales des courants électriques.





ORESME (1325-1382)
Erudit et Evèque de Lisieux. Né à Oresme (Normandie)





PAPIN Denis
Inventeur français (1647-1714) Il inventa l'autoclave (1680), marmite utilisant la vapeur d'eau pour cuire les aliment. Montrant que la condensation de la vapeur d'eau peut créer un vide partiel dans un cylindre, il améliora la machine pneumatique et conçut la machine à vapeur à piston et à cycle atmosphérique (1687). Il imagina des systèmes de soupape. Son invention fut améliorée par Savery, Newcomen, Watt.





PACCINOTTI Antonio
Antonio Paccinotti (Italien 1841-1912) - 1861: donne le principe de la dynamo.





PASCAL (Blaise)
Mathématicien, physicien, philosophe et écrivain français (1623-1662). Doué d'un génie précoce il imagina à dix-neuf ans la première machine à calculer et consacrera ses loisirs à de nombreuses expériences sur la pression atmosphérique, l'équilibre des liquides...





PAULI Wolfgang (1900-1958)
physicien suisse, né à Vienne, prix Nobel en 1945 pour ses travaux sur les électrons des atomes.





PERRIN jean (1870-1942)
Physicien français né à Lille. Il étudia le mouvement brownien, identifia les rayons cathodiques et détermina le nombre d'Avogadro par l'étude des émulsions. Prix Nobel en 1926.





PHILIPONUS
Ouvrage à consulter: Against Aristotle on the eternity of the world / Duckworth / London / 1987 / B.U. Sciences / B491PHI /





PHILON (13 - 54)
Philosophe grec d'origine juive. Né à Alexandrie.





PIXII Hypolite
Hippolyte Pixii (Français 1808-1835) - 1832: réalise la première machine à induction.





PLANTÉ Gaston
Physicien français (1834-1889) Inventeur du premier accumulateur électrique rechargeable à plaques de plomb et d'oxyde de plomb immergées dans de l'acide sulfurique dilué (1859).





PLATON (428-348)

Grec, philosophe. Disciple de Socrate et maitre d'Aristote.
Pour en savoir plus....





Aleksandr Stepanovitch POPOV
Ingénieur russe né dans l'Oural à Krasnotourinsk près de Perm en 1859, mort à Saint-Pétersbourg en 1906. Fils d'un prêtre orthodoxe, il fit ses études au séminaire de Perm puis étudia la physique à l'Université de Saint-Pétersbourg, tout en travaillant à l'Elektroteknik Artel, la première entreprise russe de matériel électrique. Suite :
http://perso.club-internet.fr/dspt/POPOV.htm





G.-B.PORTA
Le physicien italien Giovanni Battista Della Porta fut l'inventeur du premier système littéral à double clef, c'est-à-dire le premier chiffre pour lequel on change d'alphabet à chaque lettre. Ce système polyalphabétique était extrêmement robuste pour l'époque, à tel point que beaucoup le considèrent comme le "père de la cryptographie moderne". Della Porta a inventé son système de chiffrement en 1563, et il a été utilisé avec succès pendant trois siècles. (Source : http://www.jura.ch/lcp/cours/dm/codage/porta/)





POUILLET (Claude Servais Mathias)
Physicien français (1790-1868). Il retrouva, en 1834, par la méthode expérimentale, les lois d'Ohm et dégagea les notions de force électromotrice et de résistance intérieure des générateurs.





Valdemar POULSEN
Ingénieur danois né à Copenhague en 1869 et mort à New-York en 1942. Il comprend vite que les ondes amorties de Marconi ont un avenir limité et qu'il faut développer des dispositifs qui génèrent des ondes entretenues. En 1903, il réalise un émetteur à arc électrique qui produit des ondes électromagnétiques entretenues en appliquant le principe de l'arc chantant proposé par William Duddell quelques années auparavant . Dés 1910, grâce au développement commercial de son brevet, un nombre important d'émetteurs dit "à arc Poulsen" sont mis en service dans le monde en remplacement des premiers émetteurs "à étincelles".





PTOLEMEE (Claude)
Astronome et mathématicien grec (IIe s. après J.C.). Dans son ouvrage "Almageste" il exposa son système de l'univers selon lequel la Terre est fixe et est le centre de l'univers. Il construisit différents instruments d'astronomie.
Pour en savoir plus....





PYTHAGORE (580 - 500)

Grec, mathématicien et philosophe. Né à Samos. Ecole pythagoricienne, table de multiplication, système décimal, théorème du carré de l'hypoténuse.





RAMSAY William (Sir)
Chimiste écossais (1852-1916) Il isola l'argon (en 1894, avec Rayleigh), puis par distillation, le néon, le krypton, et le xénon (1898), gaz rares de l'air, découverts grâce à la spectroscopie. Il isola de la clévéite, minerai d'uranium l'hélium (1895), autre gaz rare découvert auparavant par Janssen dans le spectre solaire (1868) et montra avec Soddy que c'était l'un des produits de la désintégration du radium. Il étudia également le radon, dont il détermina la masse atomique. Prix Nobel de chimie 1904.





RAMSDEN Jessé (1730-1800)
Opticien anglais, né près de Halifax (comté d'York) en 1735, mort à Brighton en 1800. Il fut d'abord graveur, mais s'occupa ensuite exclusivement de la construction des instruments de mathématiques et d'optique. Il devint le plus réputé de tous les constructeurs anglais, opticiens et mécaniciens. Ses instruments sont assez nombreux dans presque toutes les collections, parmi eux certaines pièces, théodolites, balances de précision, cercle mural, ou encore la machine électrique à plateau de verre sont des chefs-d'oeuvre de construction.





REAUMUR (René Antoine FERCHAULT de)
(1683-1757) Physicien et naturaliste français né à la Rochelle. Il inventa le thermomètre qui porte son nom, et fonda la métallographie en étudiant la production de l'acier.





Roentgen Wilhem Konrad

Physicien d'origine allemande (Lennep, 1845 - Nha Trang, 1923)
Wilhelm Conrad Röntgen est celui qui a découvert les rayons X en 1895. Fils d'un commerçant en textile, il naquit à Lennep en Rhénanie (Allemagne) en 1845. Röntgen vécut pendant son enfance et son adolescence en Hollande, pays natal de sa mère. Il fit ses études en ingénierie mécanique à l'école Polytechnique fédérale de Zurich, en Suisse. Il obtint son diplôme en 1868. L'année suivante, il obtint un doctorat. C'est aussi à Zurich qu'il fit la rencontre de celle qui deviendra sa femme, Bertha. Röntgen poursuivit ses études de physique à Würzburg. En 1872, il fut nommé professeur à l'Université de Strasbourg et en 1879, à l'Université de Giessen. En 1888, sa renommée étant faite, il fut nommé à la tête de l'Institut de physique de l'Université de Würzburg.
Pour ensavoir plus...
et plus...





RUHMKORFF (Heinrich Daniel)
Mécanicien et électricien allemand (1803-1877). Il construisit avec grande précision des instruments électromagnétiques comme la célèbre bobine d'induction imaginée par Masson et Bréguet.





SAUSSURE (Horace Bénédict DE)
Naturaliste et physicien suisse (1740-1799). Il imagina l'hygromètre à cheveu, l'électromètre à pointe ...





SAVERY Thomas
Inventeur anglais (1650-1715) Il déposa le premier brevet utilisant la puissance motrice de la vapeur d'eau, utilisée pour le pompage dans les mines (1698).





SCHWEIGGER (Johann Salomo Chrish)
Physicien allemand (1779-1857). En 1820, il construisit un multiplicateur qui constitue le premier galvanomètre.





SIEMENS (Werner von)
Industriel allemand.





SYMMER
Robert Symmer (env. 1707-1763) défendait la théorie dite des deux fluides : deux fluides préexistent en quantités égales dans tout corps à l'état neutre, et l'approche d'un corps électrisé, attirant l'un des fluides et repoussant l'autre, les sépare ; d'où résultent les phénomènes d'influence.





SOLEIL (Jean Baptiste François)
Opticien français (1798-1878). Très habile, il réalisa les appareils inventés par Fresnel, Foucault Arago... notamment un saccharimètre et un goniomètre.





THALES de Milet (Grec, -625-550)
Mathématicien, astronome, physicien et philosophe. Le théorème de Thalès.
"C'était au temps du fils du roi Gugu.Près de la ville de Milet, en Ionie, sur les bords de la mer Egée, Thalès, fils d'Examyas et de Cléobuline, marchait à travers la campagne." (tiré de l'excellent livre de Denis Guedj : 'Le théorème du perroquet' paru chez Seuil - 09/98. Lire le passage sur Thalès, de la page 26 à la pge 59.)
Pour en savoir plus ....





Nikola TESLA
Ingénieur américain, né à Smiljan, croatie le 9/10 juillet 1856 et mort à New York City le 7 janvier 1943. Tesla était le fils d'un prêtre orthodoxe et se sentit dès son plus jeune age attiré par les sciences. Il fait ses études à l'École polytechnique de Graz, en Autriche et à l'université de Prague. Tesla était encore étudiant lorsqu'il découvrit la dynamo de Gramme. Il acquit rapidement la conviction que le courant alternatif devait offrir plus de possibilités d'utilisation que le courant continu jusque là exploité dans l'industrie. En 1882, lors d'un déplacement à Strasbourg sur un projet mené par la société Continental Edison, il construit son premier moteur à induction fonctionnant avec du courant alternatif. Voir :
http://perso.club-internet.fr/dspt/TESLA.htm





THIRRING Hans
En 1918, Josef Lense et Hans Thirring, deux physiciens autrichiens, ont calculé que, selon la théorie d'Einstein, un corps massif en rotation dans l'espace entraînerait l'espace-temps dans son mouvement. Schématiquement, c'est comme si la Terre était immergée dans de la mélasse...
Lire la suite





William THOMSON (Lord Kelvin)
Physicien anglais (1824-1907)
Physicien et ingénieur, il contribua à l'essor de la thermodynamique et à celui de l'électricité, se penchant à la fois sur la théorie et sur les applications pratiques. V. Kelvin. Il poursuivit les travaux de Joule et appliqua les principes de la thermodynamique à l'explication des effets thermoélectriques (1851). Il découvrit l'effet Joule-Thomson, et, s'intéressant à la notion d'énergie, il définit l'énergie cinétique. Il inventa la pompe à chaleur (1852), application du principe de Carnot permettant d'extraire de la chaleur à une source froide, grâce à un cycle thermodynamique. Il donna une définition de la température qui repose sur des principes thermodynamiques (échelle des températures absolues ou échelle de Kelvin) et prédit que l'énergie cinétique des molécules au zéro absolu est nulle.





Elihu THOMSON
Ingénieur américain d'origine britannique (1856-1940) Il inventa le moteur électrique synchrone (1879) ainsi que de nombreux équipements en électrotechnique (alternateurs, compteurs, etc…).





Joseph John (Sir THOMSON )

Physicien anglais (1856-1940)
Il participa à la découverte de l'électron (1897), préfigurée par les travaux de Perrin. Sa contribution consiste dans la mesure du rapport charge/masse, la charge massique des particules composant les rayons cathodiques* étudiés auparavant par Crookes. Il avait imaginé ainsi le principe du spectrographe de masse, qui permet de déterminer ce rapport en étudiant les trajectoires de particules, modifiées par les champs.
Académie des Sciences 1919.
Prix Nobel de physique 1906.





TORICELLI (Evangelista)

Physicien italien (1608-1647). Elève de Galilée, il inventa le baromètre et découvrit les effets de la pression atmosphérique.





VINCI Leonard (de)
Artiste et ingénieur italien (1452-1519) Ses inventions et son sens de l'observation, alliés à son talent de peintre font de lui la figure emblématique de l'homme universel de la Renaissance. Ce précurseur de génie eut des idées anticipatrices surprenantes. Toutefois, il est difficile d'imaginer qu'elles aient joué un rôle dans le progrès de la science, si ce n'est en influençant l'imagination de ses contemporains et successeurs. Il imagina en particulier un hélicoptère, un parachute, un sous-marin. Par ailleurs, il étudia l'hydraulique, les machines mécaniques, l'optique, l'astronomie (il se rendit compte notamment que la Lune réfléchissait la lumière du Soleil et que la Terre avait un mouvement propre).





VOLTA Alessandro

Physicien italien (1745-1827). Il inventa la première pile électrique en 1800.





WATSON William





WESTINGHOUSE
Industriel américain qui exploita les inventions de Nikola TESLA loorsque ce dernier lui vendit ses droits.





WIMSHURST (James)
Inventeur anglais (1832-1903). Il imagina et créa la machine électrostatique à influence qui porte son nom.





YOUNG Thomas
Physicien et médecin anglais (1773-1829) Connu pour ses travaux relatifs au déchiffrage de la Pierre de Rosette, qui font de lui l'adversaire britannique de Champollion, il apporta des contributions significatives à l'optique. Il fut l'un des premiers à s'intéresser aux interférences (1801), mises en évidences au cours d'expériences célèbres. Il en donna une explication fondée sur la notion de chemin optique, établissant l'aspect ondulatoire de la lumière. Il émit l'hypothèse selon laquelle la lumière est constituée par des vibrations perpendiculaires à la direction de propagation (V. Fresnel). Il expliqua notamment le phénomène de biréfringence grâce à ce modèle. On lui doit une théorie de la vision (1802), qui sera complétée par Helmholtz et qui repose sur l'idée selon laquelle l'oeil est sensible à trois couleurs fondamentales : le bleu, le vert et le rouge.